Je ne sais plus où j’en suis, que faire ?

Je ne sais plus où j’en suis, que faire ?

« Je ne sais plus où j’en suis. » On pourrait croire que cette phrase est réservée aux adultes qui ont des tonnes de factures à payer et une famille à nourrir. Cependant, ce sentiment se retrouve chez tout le monde, principalement chez les jeunes ou les adolescents. Dans cet article, nous vous proposons quelques marches à suivre pour combattre ce sentiment.

Pourquoi on ne sait plus où on en est ?

On le décrirait comme un sentiment de vide et de tristesse, des fois associé à de la colère. De la tristesse de ne pas avancer, de ne pas être heureux ou que les choses ne se passent pas comme on le désire. Et là, on se retrouve du jour au lendemain à ne plus avoir envie de faire un quelconque effort pour avancer, lassé et impuissant parce qu’on n’en a pas l’énergie et qu’on se demande si ça servira à grand chose. On se demande ce qu’on fait là, là où on est, ou sur Terre tout simplement. On est partagé entre le  » Continue, il y’a de l’espoir.  » et le  » Ça ne sert à rien, vaut mieux s’arrêter.  »

Bref, on ne sait plus où on en est ! Si vous êtes dans le cas, vous avez bien fait de tomber sur cet article !

Quelques conseils pour se débarrasser de ce sentiment

Tout d’abord vous devez savoir que cela s’apparente à une déprime et qu’elle peut conduire à la dépression, mais moins que la dépression ce sentiment vous laisse encore un peu d’opportunités de vous en sortir par vous-même. Alors voici quelques conseils que nous aimerions partager et qu’on espère pourraient vous aider.

1. Cherchez la source du sentiment

Vous conviendrez avez nous que toute chose a une source, comme on le dit couramment <<Il n’y a pas de fumée sans feu.>> Votre première action consistera alors à déterminer la cause de votre sentiment, la période exacte à laquelle elle a commencé et comment elle a débuté. Si vous vous demandez en ce moment comment arriver à chercher, l’introspection vous sera d’une grande utilité. Alors oui, les fanatiques de méditation seront contents et d’autres moins contents mais c’est un excellent moyen pour obtenir des réponses à vos questions:

  • Qu’est-ce que je ressens ? (Essayez de mettre un mot dessus, sur ce sentiment de  » ne plus savoir où vous en êtes  ».) Est-ce de la colère ? Du dégoût ? De la peur ? De la tristesse ? Un mélange des quatre ? Parfois une simple frustration peut être à la base de ce sentiment. Vous seuls avez les réponses, donc tâchez de les dénicher !
  • Depuis quand je me sens ainsi ? Il s’agit là de déterminer le moment exact où vous avez commencé à vous sentir ainsi. Ça vous aidera à trouver l’élément déclencheur et ainsi la cause.

2.Trouvez la source du sentiment

  • Y’a t-il eu un élément déclencheur ? Faites une rétrospective des jours passés ou des semaines passées. Essayez de déterminer un événement, une situation ou un comportement qui vous aurait frappé mais que vous n’avez pas pris au sérieux. Un élément anodin qui aurait pu être la goutte de trop. Même si parfois c’est une somme d’éléments accumulés (échecs, frustrations ou stress) qui peuvent vous amener à avoir ce sentiment de mal-être, il y’a presque toujours un élément déclencheur. Tâchez de la trouver alors, ça vous sera utile pour l’éliminer.
  • Pourquoi je me sens ainsi ? Maintenant que vous avez mis un mot sur ce que vous ressentez réellement et que vous avez trouvé l’élément déclencheur, vous aurez sûrement trouvé la cause ! Eh bien formulez-le, prenez une feuille et écrivez le dessus. Par exemple vous pouvez obtenir une phrase du genre : Je suis en colère contre moi-même parce que la semaine dernière j’ai passé plus de temps à suivre des séries qu’à réviser.

3. Trouver un équilibre entre la source du sentiment et ce que vous ressentez vraiment

Maintenant que vous avez un meilleur aperçu sur ce que vous ressentez, vous conviendrez avec nous que ce n’est plus un sentiment de ne plus savoir où on en est. Vous êtes maintenant apte à déterminer la source de votre mal-être grâce à la cause que vous avez trouvé. Dans notre exemple, la source pourrait être que vous avez déjà eu du mal avec la procrastination et vous vous sentez coupable de la laisser encore vous submerger. D’où votre sentiment de colère contre vous même. Mais vous n’arrivez toujours pas à y faire face ce qui vous rend impuissant et vous donne ce sentiment de ne plus savoir où vous en êtes.

4. Choisissez le moyen adéquat pour vous de vous en sortir

Si vous avez pu trouver la source, vous remarquerez qu’il y’a un élément sur lequel vous devez travailler pour commencer à aller mieux, la ficelle sur laquelle tirer pour démêler le tout. Trouvez cet élément et attaquez vous à lui. Dans notre exemple, il s’agira bien évidemment de la procrastination, vous pourriez alors faire un travail sur vous-même ou vous faire accompagner pour éradiquer la procrastination de votre quotidien.

5. Parlez-en à une personne de confiance

Ce cinquième conseil n’est pas une suite logique des quatre autres. Au fur et à mesure que vous suivez la procédure vous pourriez vous rendre compte que la source et la cause de votre sentiment sont multiples, ce qui fera que vous n’arriverez pas à les déterminer et ça ne fera qu’amplifier votre sentiment de ne pas savoir où vous en êtes. Vous avez alors la liberté d’en parler dès le début à une personne de confiance, lui exposer ce que vous ressentez et lui demander de vous aider à y voir plus clair. Cette personne pourrait alors vous servir de guide en vous soumettant les questions précédemment citées dont vous avez besoin pour avoir les réponses par exemple.

Vous pouvez aussi décider d’en parler à votre personne de confiance si, à la fin vous ne trouvez pas de moyen adéquat pour éliminer la source. Ne sous-estimez pas le sentiment d’allègement que procure le fait de se confier sur son mal-être à une personne de confiance.

Il se peut également que la source soit plus profonde, dans ce cas vous devez vous tourner vers un professionnel de la santé mentale.

Nous voici à la fin de l’article, nous espérons que vous en avez tiré l’essentiel !

Vous avez des questions sur cet article, et vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à poser votre question sur notre section « Questions » . Vous pouvez également demander une consultation auprès de votre magazine africain de psychologie pour être accompagné dans ce sens. Et n’oubliez pas de commenter l’article pour expliquer votre point de vue sur le sujet, que vous viviez cette situation de près ou de loin.

Que le meilleur s’installe en vous, toujours !

Candide SOSSOU

Hello chers lecteurs. Je suis Sossou Essi Candide, psychologue du travail et des organisations en formation. En parallèle je suis une jeune écrivaine, maman de Je Vais Bien. Je pense que vivre en société implique beaucoup de choses auxquelles beaucoup de gens ne sont pas initiés. Parmi ces choses figurent le fait de se connaitre soi-même et de connaitre les autres. Et si nous nous initions ensemble !? Rendez-vous chaque mardi dans la rubrique CONNAISSANCE DE SOI ET DES AUTRES, sur le site MONPSYCHOMAG. Je serai ravie d'interagir avec vous sur n'importe quelle question qui vous préoccuperait à ce sujet. A bientôt!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :