Voici pourquoi les enfants ne doivent pas assister aux disputes entre les parents

Voici pourquoi les enfants ne doivent pas assister aux disputes entre les parents

Bonjour chers lecteurs de MONPSYCHOMAG. Nous vous espérons en pleine forme. Aujourd’hui, nous voulons toucher un sujet sensible : les répercussions psychologiques qui peuvent agir sur un enfant quand ce dernier est témoin des disputes entre ses parents. Quels sont donc ces répercussions et que faire pour les enfants déjà témoins et victimes des dysfonctionnements du couple conjugal ?

Les répercussions des conflits conjugaux sur un enfant

Bien souvent, il arrive aux couples de rencontrer des difficultés dans la vie conjugale. Ces difficultés peuvent être de divers ordres. Il peut s’agir d’un manque de communication ou d’un problème lié à la vie sexuelle des deux partenaires. Des parents peuvent ne plus s’entendre sur un certain nombre de points et cela peut aboutir à des discussions houleuses voire des disputes très intenses. Malheureusement certains enfants assistent à ces mésententes entre parents et cela n’est pas sans conséquences sur eux :

– l’enfant subit un traumatisme psychologique qui va le suivre tout au long de sa vie. Par exemple vous avez sûrement déjà vu une personne qui a peur du mariage et quand vous creusez vous vous rendrez compte que ses parents ont eu une vie de couple difficile.

– Selon Albert Bandura, l’enfant apprend par imitation. Ainsi il n’est pas rare qu’un enfant ayant souvent vu ses parents se quereller, reproduise ce qu’il a vu faire par ses parents. En guise d’exemple, un garçon qui a vu son père battre sa mère, battra aussi sa femme (ce qui n’est pas systématique toutefois).

– l’enfant qui assiste aux conflits parentaux peut développer une maladie psychosomatique ou alors des troubles psychiatriques ou psychologiques.

La pelade( Il s’agit d’une perte de cheveux suite à un choc émotionnel souvent rencontre chez les enfants), les troubles anxio-dépressifs, et le trouble de la personnalité évitante en sont de belles illustrations

– Les conflits familiaux peuvent également occasionner de l’échec scolaire chez l’enfant.

Voilà quelques conséquences des conflits entre parents sur un enfant quand ce dernier y assiste. Cependant, que faut-il faire pour éviter à nos enfants de telles conséquences ?

Que faire ?

A l’issue de ce qui précède, il paraît intéressant et important de ne pas mêler les enfants aux conflits conjugaux ou du moins de faire en sorte qu’ils n’en soient pas témoins. Le linge sale se lave en famille dit-on mais nous irons plus loin en ajoutant que le linge sale conjugal se lave à hui clos et sans les enfants. En cas de dysfonctionnement conjugal ou plus largement, familial, n’hésitez pas à demander de l’aide chez un Psychologue Clinicien.

Quant aux enfants ayant déjà subi ce type de traumatisme, n’hésitez pas à demander également de l’aide chez un professionnel de santé mentale (Psychologue/Psychiatre). Nous sommes déjà à la fin de cet article. Nous espérons qu’il vous sera très utile. A bientôt pour de nouvelles articles Le meilleur s’installe en vous !

Pierrot AMEZIAN

Je suis Pierrot AMEZIAN, psychologue clinicien, de la santé et neuropsychologue en formation. Pour moi, tout se joue dans notre tête, alors j’estime que notre santé psychologique est tout aussi importante que notre santé physique. Suivez-nous car nous sommes là pour installer le meilleur en vous. Nous sommes MONPSYCHOMAG.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :