Êtes-vous vraiment fait l’un pour l’autre ?

Êtes-vous vraiment fait l’un pour l’autre ?

Expliquons brièvement ce que ce test est censé révéler. Chacun de nous suit sa propre évolution personnelle et son propre processus de maturation biologique et social ; pour pouvoir s’engager dans une relation, il faut également avoir atteint un certain niveau de développement psychique.

Pour être disponible envers les autres, facteur indispensable à un véritable rapport de couple, il convient de posséder une personnalité bien structurée. On est vraiment « fait l’un pour l’autre » lorsqu’ on a conscience de s’être réciproquement choisi sur le plan affectif et que l’on n’envisage pas d’autre relation possible.

Vivre ensemble permet de réaliser des projets, de satisfaire les besoins psychiques de l’existence et de partager des objectifs communs. Clarifiez votre situation en répondant sincèrement aux questions que nous vous proposons ci-dessous (cochez d’une croix sur vottre feuille, la lettre correspondant à votre réponse).

1. Pensez-vous que votre partenaire:

a- devrait s’améliorer par certains côtés
b- soit une personne normale
c- soit irremplaçable, indépendamment de ses qualités ou de ses défauts

2. Vous envisagez l’avenir :

a- avec incertitude quant à votre partenaire
b- avec votre partenaire d’aujourd’hui exclusivement
c- comme une énigme, car vous ne pouvez pas compter sur votre partenaire.

3. Estimez-vous que votre partenaire soit une personne :

a- plus intelligente que la moyenne
b- dotée d’une intelligence normale
c- ayant quelques lacunes intellectuelles, souvent pat manque de réflexion sur les choses

4. Considérez-vous votre partenaire comme une personne affectivement :

a- stable et équilibrée
b- encore un peu immature et ayant besoin d’être guidée
c- peu sûre et encline aux « lubies »

5. Votre partenaire et vous

a- appréhendez les problèmes de façon différente
b- formulez des jugements en partie identiques
c- portez le même jugement sur les problemes sociaux et leurs solutions

6. Vous avez des pôles d’intérêts culturels :

a- très semblables
b- assez différents
c- complètement opposés

7. Votre partenaire et vous

a- faites ensemble des projets d’avenir concrets
b- avez une vague idée de l’avenir
c- établissez chacun de votre côté des programmes dont vous parlez éventuellement

8. Vous avez la conviction que:

a- chacun poursuit dans la vie ses propres objectifs, indépendamment de ceux de son/sa partenaire
b- on peut aussi atteindre les objectifs que l’on se fixe dans la vie sans son/sa partenaire
c- on peut atteindre les objectifs que l’on se fixe dans la vie avec son/sa partenaire

9. Lorsque votre partenaire est loin de vous

a- vous éprouvez une sensation de manque, mais vous n’en souffrez pas trop
b- vous sentez qu’il vous manque quelque chose d’essentiel
c- vous êtes calme et serein comme en sa présence

10. Quand vous vous trouvez avec votre partenaire

a- vous exprimez ouvertement vos sentiments
b- vous imaginez quels sont ses sentiments, mais vous n’osez pas en parler
c- vous laissez libre cours à votre imagination, car les mots risquent d’abîmer les sentiments

11. Dans une vie de couple, vous pensez qu’il faut se sentir (affectivement) :

a- débiteur
b- créancier
c- ni l’un ni l’autre

12. Quand vous devez prendre une décision, vous jugez bon de :

a- laisser votre partenaire décider et de vous conformer à sa volonté
b- assumer vos responsabilités de manière autonome
c- discuter avec votre partenaire pour l’amener à s’impliquer et décider en commun

13. A votre avis, il faut :

a- être aussi dur avec son/sa partenaire qu’avec soi-même
b- être strict avec son/sa partenaire, mais tolérant avec soi-même
c- être sévère avec soi-même et indulgent avec son/sa partenaire

14. Pensez-vous que dans un rapport de couple

a- les rôles doivent être clairs et parfaitement définis
b- les rôles peuvent être interchangeables
c- il ne doit y avoir de rôles ou de tâches prédéfinies pour personne

15. Quel est, après l’amour, l’élément capital d’une vie de couple

a- la sécurité matérielle
b- la confiance
c- l’estime

16. Si vous aviez un enfant :

a- vous déploreriez les problèmes que cela comporte

b- les problèmes et les difficultés que cela implique ne constitueraient pas un sujet de plaintes

c- vous auriez des problèmes de jalousie avec votre partenaire

17. Pensez-vous que votre partenaire soit quelqu’un de merveilleux ?

a- oui, et c’est très bien ainsi

b- ce pourrait etre encore mieux

c- impossible à dire, il s’agit d’une personne tellement incompréhensible

Calculez votre score ici

LA REDACTION

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :