Comprendre la psychose de manière simple

Comprendre la psychose de manière simple

La différence entre névrose et psychose réside dans le degré de conscience qu’à la personne de son état. Par exemple : une personne souffrant d’hallucinations, qui « voit le diable». Si elle est convaincue de l’absurdité de son hallucination, elle est névrosée.

Si elle croit, au contraire, à la présence réelle du diable, elle est atteinte de psychose. Une personne névrosée peut imaginer sans cesse qu’elle fait de très grandes choses, qu’elle est chef d’Etat, grand capitaine, grand médecin, etc.

Elle sait que c’est absurde, mais ces rêveries « lui font du bien », en lui permettant de fuir sa réalité intérieure.

Mais si un individu croit être Napoléon, il est atteint de psychose. Il devient alors étranger à la réalité. Dans une psychose, le malade est donc incapable de faire la critique de son état. Il n’en a pas conscience.

Le terme psychose est souvent défini par un adjectif : psychose sénile, polynévritique, maniaque-dépressive, hallucinatoire, toxique, infectieuse, etc.

Certaines névroses ont leur « pendant » dans les psychoses comme, l’obsession (qui est fréquemment un symptôme de névrose) a son correspondant dans la schizophrénie (qui est une psychose).

LA REDACTION

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :