Six signes d’une rupture amoureuse

Six signes d’une rupture amoureuse

Le déni n’a jamais rien guéri. Au contraire, il fait perdre un temps qui pourrait être employé à la réflexion et à l’action », affirment les psychologues. Quand votre relation par en fumée alors que vous voulez vous persuader de la flamme d’amour, il est temps de vous rendre compte de certaines réalités et savoir que la rupture s’annonce lentement.

1. Votre relation va mal depuis longtemps

Des disputes chroniques, épuisantes, des éclats brutaux, qui vous laissent blessé(s), amer(s), sans espoir. Une sexualité déconnectée, soit totalement absente (aucune marque de sensualité, de tendresse), soit l’unique langage intime du couple. Dans les deux cas, intimité, empathie, complicité ne sont plus au rendez-vous. Ce climat, tendu, violent, toxique, dure depuis longtemps déjà.

Vous avez essayé maintes fois de faire des efforts, seul ou à deux, mais rapidement, le vieux schéma s’installe. Les reproches, les accusations (toujours les mêmes) pleuvent, la situation semble sans issue. Vous savez que cela n’a rien à voir avec le retour à la réalité qui suit les débuts enchanteurs de la rencontre.

2. Vous vous sentez frustré et malheureux

Vous avez essayé. Désespérément essayé de donner sa chance à votre partenaire, à votre relation. En vain. Votre sentiment dominant est double : frustration et tristesse. Sans parler de l’anxiété, de l’exaspération que vous ressentez très régulièrement.

Vous êtes également souvent en colère contre vous, vous vous en voulez de gaspiller votre temps dans une relation dont vous sentez et pensez qu’elle ne vous apporte plus rien. Plus vous y avez cru, plus vos émotions négatives sont exacerbées. Plus aussi vous avez du mal à vous projeter dans l’avenir.

3. Tout en lui vous énerve

Tout en lui (en elle) vous énerve, et/ou réciproquement. Le moindre faux pas, manquement ou erreur tourne au conflit agressif. Vous avez même parfois du mal à supporter sa présence, vous faites des fixations négatives sur tel ou tel aspect de son physique ou de sa personnalité. Vous devez faire des efforts pour vous souvenir qu’un jour, vous avez été amoureux, admiratif, séduit, par votre partenaire.

Vous vous rendez compte que les bons moments que vous passez sont sans lui. Entre une soirée avec vos amis et un tête-à-tête, vous n’hésitez pas. Ce constat peut vous rendre triste mais vous ne parvenez pas à poser un regard bienveillant ou tendre sur lui. Hmm , c’est grave

4. Vous savez que rien ne va plus

Certaines désunions se déroulent dans un silence feutré. Aucun cri ni conflit ouvert ne vient signaler que quelque chose ne va pas ou que rien ne va plus. Et pourtant, vous sentez que votre relation n’est plus satisfaisante, que l’intimité s’est délitée, que les divergences des points de vue et parfois même, des valeurs, sont plus nombreuses que les convergences. Une distance s’est installée au fil du temps, vous faisant sentir étranger l’un à l’autre, presque indifférent.

La vie de famille peut en apparence sembler satisfaisante, stable, voire rassurante, mais la vie de couple, dans son intimité, est inexistante. Chacun semble mener sa vie, ses relations, ses loisirs, ses habitudes. Même si les échanges verbaux ponctuent le quotidien, le cœur, l’âme de la relation, semblent vides.

C’est quelque chose que l’on ressent profondément et qui est parfois difficile à mettre en mots. Certains ne s’y risquent d’ailleurs pas, craignant de s’entendre dire qu’ils coupent les cheveux en quatre ou sont beaucoup trop exigeants.

5. Vous ne vous projetez pas dans l’avenir

En tout cas, pas avec votre partenaire. A chaque jour suffit sa peine pourriez-vous dire. Aucun désir ne vous stimule, aucun projet ne vous motive ni ne vous donne envie de vous projeter dans l’avenir avec l’autre. Bien au contraire. Il vous arrive souvent de vous projeter seul dans un futur radieux, paisible.

Vous vous fantasmez enfin rendu(e) à vous-même, à votre épanouissement, à votre vraie vie. Vous pouvez également vous projeter avec une autre personne, construire dans l’imaginaire une vie idéale. Dans tous les cas, le voyage se fait sans l’autre.

6. Vous ne referiez pas le même choix

Oubliez les enfants quelques minutes. Ne vous focalisez que sur votre partenaire. Si c’était à refaire, le rechoisiriez-vous ? Si la réponse est non, sans hésiter, c’est que vous avez bel et bien épuisé votre capital épanouissement et patience dans cette relation.

Essayez de repenser à ce qui vous a séduit. Plus vos arguments seront superficiels ou narcissiques (physique, situation matérielle, son amour fou pour vous…), plus vous aurez la preuve que vos fondations étaient fragiles.

Bien à vous, le meilleur s’installe en vous

Psychologies

LA REDACTION

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: