Comment améliorer son intelligence émotionnelle ?

Comment améliorer son intelligence émotionnelle ?

Comment favoriser notre capacité à reconnaître, comprendre et réguler nos émotions ? Comment composer avec celles des autres ? Voici deux exercices pour améliorer son intelligence émotionnelle.

Gardez votre sang-froid

Nous sommes tentés de « gérer » l’émotion. Mais, bouleversés, nous perdons la tête et notre sérénité. Pour les psychologues, « l’émotion suit une logique : elle commence dans le corps avant de se diffuser dans l’esprit.

Mieux vaut donc s’appuyer sur le premier pour éviter que ne s’emballe le second. La peur, la colère, la tristesse et même la joie surviennent quand un événement fait choc. L’émotion est là pour nous dire que quelque chose ne va pas ou, au contraire, qu’une bonne occasion est à saisir.

Elle est une simple information. Ensuite, le mental peut, ou non, partir dans tous les sens et rajouter de l’émotion à l’émotion initiale, comme se culpabiliser de s’être mis en colère. » En revenant au corps, en travaillant à apaiser les sensations corporelles pour mieux repérer les perceptions, nous pouvons court-circuiter le processus.

Exercice « Lorsque vous vous sentez déstabilisé, posez votre attention sur l’expérience corporelle plutôt que de laisser votre esprit s’emparer de l’événement. Commencez par vous éloigner de votre entourage. Asseyez-vous sur une chaise ou restez debout, les pieds bien ancrés au sol. Fermez les yeux. Étirez-vous, le dos est droit, il s’élève à partir du bassin.

Dégagez votre buste, abaissez les épaules. Regardez devant vous, vous êtes dans l’ici et maintenant, vous recouvrez peu à peu votre stabilité. Procédez à plusieurs respirations abdominales : à l’inspiration, votre abdomen se soulève, les poumons se remplissent d’air ; à l’expiration, ils se vident, la cage thoracique s’abaisse. Puis, repassez-vous le film des événements en repartant du choc corporel.

Que s’est-il réellement passé, concrètement, non dans votre imagination mais dans les faits ? Qu’ont vu vos yeux ? Qu’ont entendu vos oreilles ? Par quoi avez-vous été touché ? Êtes-vous oppressé, tendu, excité, effondré ? Attendez deux minutes et ouvrez les yeux. Vous verrez alors plus clairement les choses. »

Exprimez vos émotions difficiles à vous-même d’abord

On nous presse d’exprimer ce qui ne va pas. Nous savons bien sûr que fuir, nier ou refouler l’émotion n’est pas une bonne idée puisque, en général, elle redouble d’intensité. « L’émotion, étymologiquement, c’est le mouvement. Elle est de l’ordre du pulsionnel. Elle est un regain d’énergie qui nous meut, parfois trop et souvent de façon désordonnée.

Il est impossible de la faire taire ou de s’en débarrasser. Il nous faut donc parvenir à exprimer ce qui nous bouleverse, ce qui n’est pas facile tant nous avons appris à contenir tout débordement. Mais l’exprimer n’implique pas de déballer ses états d’âme à l’autre, même si nous suivons des méthodes de communication sophistiquées.

Vouloir “partager” nos émotions à tout prix n’est pas forcément une bonne chose : l’autre n’est pas un thérapeute dont le métier est de les recevoir. Mieux vaut tenter de les lui “traduire”, une fois passé l’orage, ce qui évite la prise d’otage. » Pour y parvenir, les psychanalystes proposent de passer par une étape intermédiaire : s’exprimer de soi à soi.

Exercice « Quand quelque chose vous émeut, tâchez de l’accueillir, permettez aux ressentis d’exister pleinement. Créez-leur de l’espace, donnez-leur du temps, pleurez même, criez, soufflez très fort si vous sentez qu’ainsi le calme pourrait revenir après la tempête.

Dites-vous que c’est votre émotion ; elle n’est pas là “pour rien”. Elle est là pour vous, pour vous indiquer un état d’âme, pour vous mouvoir, vous et personne d’autre. Vous en êtes donc responsable. Dans un second temps, vous pourrez la raconter à l’extérieur, avec les bons mots, en parlant de vous-même, mais sans accuser l’autre d’être responsable de tous vos maux. L’intelligence émotionnelle passe par une reconnaissance personnelle de ce qui déséquilibre. »

Voici les deux techniques que nous vous proposons. Nous espérons vous avoir apporté des éléments utiles pour améliorer votre intelligence émotionnelle. Vous aimeriez en savoir plus sur le sujet ? N’hésitez pas à nous poser toutes vos questions via notre section Questions

Psychologies

LA REDACTION

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: