Dois-je m’inquiéter à cause des petits oublis ?

Dois-je m’inquiéter à cause des petits oublis ?
Image illustrative

Encore appelé trous de mémoire, les petits oublis font partis intégrantes du fonctionnement du Psychisme. En réalité, l’infidélité de notre mémoire est un phénomène normal. Les fonctions cognitives ralentissent avec l’âge tout comme les capacités physiques s’amoindrissent même chez les personnes en bonne santé; il se révèle inquiétant quand il est récurrent à notre jeune âge. Les Trous de mémoire se multiplient avec l’âge. Après 50 ans, 50% de la population se plaignent de leur mémoire.

Ces défaillances en n’étant pas systématiquement des symptômes de maladie ne portent pas les germes d’une maladie de mémoire en évolution ? Quelles sont les causes ? Que faire pour préserver sa mémoire ?

Nous connaissons tous des trous de mémoire ou petits oublis qui n’ont rien d’inquiétant. << Les performances physiques et mentales diminuent dès l’âge de 35 ans. Une performance physique réduite et une tendance aux oublis font partie du processus normal de vieillissement. Lorsque la baisse des capacités cérébrales affecte toujours davantage la vie quotidienne, c’est une maladie>> souligne le Dr Rolf Koch. <<On parle de démence légère, modérée ou sévère selon que la personne rencontre des difficultés dans la vie quotidienne mais qu’elle est encore capable de s’en sortir seule, qu’elle a besoin d’une aide occasionnelle ou qu’elle doit être prise en charge 24h sur 24.>>

Quelles sont les causes ?

Les causes des éventuels trous de mémoire sont diversifiées et catégorisées.
Facteur alimentaire : carence alimentaire notamment en vitamine B1 et B12
Facteurs médicamenteux : La prise de médicaments tels que les antidépresseurs, les somnifères, anxiolytiques.
Facteurs existentiels : Stress et dépression, les événements traumatisants.

Que faire pour préserver sa mémoire ?

Il est le plus souvent conseillé à toutes personnes, dans l’optique de préserver sa santé physique contre les petits bobo de santé, de faire du sport ; il en va de même pour préserver sa santé mentale, des petits oublis. Enfants, adultes, vieillards il n’y a pas d’âges pour dispenser le sport surtout dans la préservation de sa mémoire.

Faire du sport accompagné d’exercice physique participent au développement des neurones et baisse le risque de troubles de la mémoire. Aussi, éviter le stress car au fil du temps, le cortisol ( hormone produit lors du stress ) endommage le cerveau et peut entraîner des troubles de mémoire.

Vous avez des questions sur cet article, et vous souhaitez en savoir plus ?  posez votre question sur notre section « Questions » . Et n’oubliez pas de commenter l’article pour expliquer votre point de vue sur le sujet, que vous viviez cette situation de près ou de loin.

Remi BOAYE

Diplômé en Psychologie Clinique et de la Santé, Conseiller Psychosocial, Rédacteur à MONPSYCHOMAG spécialisé dans les stratégies de boost des capacités mnésiques. Pour me contacter veuillez procéder par ces adresses : Mail : kodjomoudade96@gmail.com Whatsapp : 00228 93373213 Facebook : Kodjo BOAYE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :