Agoraphobie : causes et traitement

Battements de cœur accélérés, anxiété, transpiration, tremblements, frissons, difficultés à respirer, bouffées de chaleur ou des sueurs froides, nausée ou diarrhée, douleurs au niveau de la poitrine, vertiges et sentiments de faiblesse, crises d’angoisse, accélération de la respiration et du rythme cardiaque, essoufflements, … tels sont les symptômes de l’agoraphobie.

Définition

C’est la peur d’être dans des situations sans évasion possible ou dans lesquelles obtenir de l’aide serait impossible si les choses tournaient mal. Beaucoup de gens présument que l’agoraphobie est simplement une peur des espaces ouverts, mais c’est en fait une condition beaucoup plus complexe. Les personnes qui en sont atteintes ressentent une anxiété intense dans certains lieux (par exemple, des endroits ou des espaces publics où des foules se rassemblent) d’où il pourrait leur être difficile de s’échapper ou d’obtenir de l’aide s’ils commençaient à paniquer.

Causes

L’agoraphobie se développe généralement comme une complication du trouble panique, un trouble anxieux impliquant des attaques de panique et des moments de peur intense. Il peut survenir en associant les attaques de panique aux lieux ou situations dans lesquels ils se sont produits. Très peu de personnes souffrant d’agoraphobie ne présente pas d’antécédents d’attaques de panique. Dans ces cas précis, leur peur peut être liée à d’autres phobies telles que la peur du crime, le terrorisme, la maladie ou l’accident. Les événements traumatiques, tels que le deuil, peuvent être déclencheurs de troubles agoraphobes.

Une personne souffrant d’agoraphobie aura peur ou aura du mal à aller et rester dans des endroits et des situations tels que les transports publics, des espaces ouverts de grande taille, des endroits renfermés (cinémas, centres commerciaux), des endroits avec des foules, devoir faire la queue, rester en dehors de chez soi seul.

Confusion agoraphobie – ochlophobie

L’agoraphobie est une peur – parfois panique – des espaces ouverts. Ainsi, l’agoraphobie n’est pas la peur de la foule. La peur/panique de la foule est désignée sous le vocable : l’ochlophobie.

Traitement et Prévention

Parmi les traitements utiles pour l’agoraphobie, on retrouve la psychothérapie, la thérapie de la relaxation et la pharmacothérapie. La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est un genre de psychothérapie et une méthode efficace pour le traitement de l’agoraphobie. La TCC agit en vous enseignant des habiletés spécifiques qui vous aideront à changer les pensées qui provoquent votre affection.

La TCC peut impliquer la méthode dite de thérapie d’exposition. La thérapie par exposition incite les patients…

Sources : Faire face aux paniques : Comment vaincre les crises et l’agoraphobie. Franck Peyré. Édition : Retz. Passeport santé ; Ressources santé ; fredericarminot.com ; communautel.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :