Comprendre la sexualité féminine

Comprendre la sexualité féminine

La sexualité féminine est beaucoup plus généralisée et plus latente que celle de l’homme. Elle s’éveille lentement, du moins en général. L’histoire de la Belle au Bois Dormant et du Prince Charmant est toujours vraie, quoi qu’on en pense.

Or que constate-t-on ? Que des millions de femmes mariées, ayant eu plusieurs enfants, n’ont jamais obtenu la moindre satisfaction sexuelle profonde. Nous ne devons pas oublier que la sexualité (dans son sens le plus noble) représente, pour la femme, une très grande partie d’elle-même.

On se demande fréquemment : la femme est-elle plus ou moins sexuelle que l’homme ? La réponse est qu’elle ne l’est ni plus ni moins. Elle est différente, tout simplement. Chez une femme, la sexualité est toujours liée fortement à l’affectivité. Chez nombre d’hommes, la sexualité se trouve en surface ; l’homme est surtout génital.

Il n’en est pas de même chez la femme! Une grande partie de la vie féminine dépend d’une sexualité comblée.

Autre notable différence : Si la sexualité générale a beaucoup d’importance pour une femme, l’acte sexuel proprement dit en a beaucoup moins. Elle apprécie les préparatifs et les caresses bien plus que l’acte lui-même. C’est ce qui fait le malheur de nombreux ménages… où l’homme n’a rien compris du tout (à moins qu’il n’ait pas la technique nécessaire).

Une femme normale aime les émotions savamment dosées, les impressions délicieuses d’être entourée, cajolée, portée, comprise… Ne le disent-elles pas elles-mêmes ?

Mais elles détestent les attaques brusquées et l’acte charnel sans préparatif (sauf dans des cas anormaux). Que retire une femme des actes sexuels brutaux et rapides ? Rien, sinon du dégoût et une indifférence qui risque de la conduire à une frigidité générale.

Il faut reconnaître que beaucoup d’hommes sont, dans ce domaine, d’une invraisemblable maladresse… ou d’un égoïsme insensé. Et si certaines femmes apprécient un peu d’agressivité, celle-ci doit être également soigneusement dosée. Les femmes mettent toujours en jeu le radar infaillible.

N’ont-elles pas l’intuition de la sexualité avant d’avoir l’expérience pratique ? C’est pourquoi elles ont besoin de la perfection dans le domaine sexuel, et non d’un à-peu-près. Pour elles, c’est « tout ou rien ». Aux hommes de le savoir et de l’appliquer.

LA REDACTION

MONPSYCHOMAG est un Magazine de Psychologie qui a pour objectif d'apporter des solutions pratiques à la population à travers la psychologie. Il est constitué des Psychologues du travail, de la santé, de l'éducation, de l'orientation et autres. Suivez nous pour plus d'impact. Le meilleur s'installe en vous.

2 commentaires sur “Comprendre la sexualité féminine

Laisser un commentaire