Journée mondiale de la prévention du suicide

Journée mondiale de la prévention du suicide

Chaque 10 septembre, le monde entier célèbre la journée mondiale de la prévention du suicide. Elle vise à sensibiliser le grand public à l’ampleur du problème et l’informer sur les actions de prévention à sa portée. Rappelons que c’est l’association internationale pour la prévention du suicide qui est à l’origine de cette journée, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la Santé.

À l’échelle mondiale, on estime qu’un suicide a lieu toutes les 40 secondes et une tentative toutes les 3 secondes, ce qui correspond à un million de suicides chaque année, un million de vies perdues… Les chiffres sont cruels : c’est plus que l’ensemble des personnes tuées par les guerres et les catastrophes naturelles. Si on ajoute à ce total les entourages directs des personnes suicidées, on arrive à 10 millions de personnes endeuillées.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) considère le suicide comme un problème de santé publique énorme. On compte actuellement près d’un million de décès annuels dus au suicide. Selon les estimations, le nombre de décès dus au suicide était environ 1,5 million vers la fin de l’an 2020.

Comment aider ?

N’hésitez pas à parler du suicide. Si vous croyez qu’une de vos connaissances pense au suicide, abordez le sujet. Les gens sont souvent soulagés de pouvoir parler à quelqu’un. Reconnaître leur désarroi contribue à soulager le désespoir qu’ils éprouvent à porter seuls le poids de leur douleur. Il est important d’écouter ce que cette personne a à dire sans porter de jugement sur ses sentiments. Souvenez-vous que les personnes qui n’ont pas la possibilité de parler de ce qu’elles ressentent ne peuvent que se sentir encore plus isolées.

Les gens ont parfois peur d’aborder la question du suicide parce que cela pourrait donner de mauvaises idées à la personne dont le moral est déjà au plus bas. Bien au contraire, votre intérêt va montrer à cette personne en détresse que quelqu’un l’écoute. Si elle envisage vraiment de se suicider. Parler constitue un exutoire aux sentiments intenses qui souvent la submergent.

Posez des questions directes car éviter le sujet ne ferait que montrer que vous ne prenez pas ses menaces assez au sérieux pour vous y intéresser. Demandez-lui si elle a déjà pensé à se suicider et si elle a déjà envisagé quand et comment elle souhaite passer à l’acte. Plus les détails sont nombreux, plus le danger d’un suicide est imminent.

Les tentatives de suicide sont souvent des appels au secours. Tant que les personnes suicidaires sont en vie, elles se raccrochent à l’espoir qu’elles trouveront éventuellement le moyen de maîtriser leurs émotions. Si vous connaissez une personne qui pense au suicide, insistez jusqu’à ce qu’elle consente à demander une aide médicale ou psychologique rapidement.

Souvent, les gens se suicident pas à cause de leur problème, mais parce que leur entourage a été négligeant. Soyons à l’écoute de nos proches. Célébrez, cette journée avec votre magazine monpsychomag en partageant cet article à votre entourage.

LA REDACTION

2 commentaires sur “Journée mondiale de la prévention du suicide

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: