Le bore-out, syndrome d’épuisement professionnel par ennui

Le bore-out, syndrome d’épuisement professionnel par ennui
Image illustrative d'un travailleur qui s'ennuie au boulot

Le bore-out encore appelé syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui (parfois orthographié bore-out) est un trouble psychologique qui engendre des maladies physiques.

Ce syndrome est déclenché par le manque de travail, l’ennui et, par conséquent l’absence de satisfaction dans le cadre professionnel. Il affecterait couramment les individus travaillant en entreprise et notamment les travailleurs du secteur tertiaire.

Quelles sont les causes du bore-out ?

Les travailleurs se voient confier des tâches subalternes en décalage avec leurs qualifications. Cette situation résulte souvent d’une mésentente avec la direction. En agissant ainsi, elle exerce une forme de harcèlement moral sur ces derniers, ce qui impacte d’autant plus le sentiment de stress et de mal-être au travail. Parfois même, les employés sont littéralement payés à rien faire et « s’ennuient à mourir ». Là où certains peuvent voir cela comme une « chance » ou une « opportunité »; être privé de stimulation intellectuelle sur le long terme peut engendrer de graves conséquences sur la santé.

Épuisement professionnel par l’ennui : quels symptômes ?

Tout comme le burn-out, les symptômes varient d’une personne à une autre :

– Ennui systématique au travail ;
– Perte d’estime de soi et sentiment de honte ;
– Fatigue chronique (surtout le soir) ;
– Trouble du sommeil ;
– Prise de poids
– Angoisse et anxiété ;
– Pensées limitantes.

Quel traitement pour un bore-out ?

On ne soigne pas un bore-out comme on traiterait une grippe puisqu’il ne s’agit pas d’une maladie. En revanche, une personne qui souffre du syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui peut sortir du bore-out en se faisant prescrire un arrêt de travail pour incapacité professionnelle et être suivi psychologiquement par un psychologue du travail.

Comment prévenir le bore-out ?

Dans un premier temps, on essaie d’améliorer les conditions de vie au travail. Pour cela, il est recommandé de parler de cette situation avec les collègues ou la direction pour essayer de réorganiser le travail, de trouver un terrain d’entente et de retrouver une certaine stimulation intellectuelle.

On peut également se positionner sur des postes vacants et se former pour évoluer dans l’entreprise. Si malgré l’instauration d’un dialogue, les conditions de travail n’évoluent pas, on peut également chercher un nouveau job ou penser à la reconversion.

Vous avez des questions sur cet article, et vous souhaitez en savoir plus ? posez votre question sur notre section « Questions » . Et n’oubliez pas de commenter l’article pour expliquer votre point de vue sur le sujet, que vous viviez cette situation de près ou de loin.

Gaëlle Olivia E. ATTOH

Je suis ATTOH E. Olivia Gaëlle, Psychologue du travail et des organisations en formation. Suivez moi sur MONPSYCHOMAG pour plus d'échanges. A plus.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :