Comment gérer une belle-mère toxique ?

Comment gérer une belle-mère toxique ?
Image illustrative

Avoir une belle-mère agaçante ou autoritaire en plus de nuire à la tranquillité d’esprit peut provoquer des tensions au point que l’on quitte son conjoint. Si vous avez du mal à parler à votre belle-mère ou même à la côtoyer, l’ignorer semble être l’unique solution que vous avez pour être heureux ou rester sain d’esprit. Limitez le temps que vous passez avec elle, gérez ses comportements difficiles et essayez de résoudre ou prenez conscience des problèmes de la relation que vous avez avec elle afin d’apprendre à l’ignorer de manière responsable et sure

Retirez-vous d’elle

Faites-le dès que vous commencez à vous énerver. Si le simple fait de passer du temps avec elle vous agace ou vous énerve, retirez-vous ou éloignez-vous de la conversation. Assurez-vous de vous excuser tranquillement ou de demander à quelqu’un d’autre à proximité ce qu’il pense du sujet. De cette manière, vous pourriez vous retirer de la situation.

Si vous étiez à un évènement social, par exemple, un mariage ou une grande réunion de famille, vous pourriez facilement vous éloigner d’elle ou de la situation. Au cas où il n’y aurait pas assez de personnes, vous pouvez en parler à votre conjoint(e) à l’avance. Il (ou elle) peut vous aider d’une manière ou d’une autre à sortir de la situation au cas où.

Vous pouvez vous excuser pour aller aux toilettes, prendre un verre ou simplement aller voir quelqu’un.

Limitez le temps que vous passez avec elle

Vous avez toujours la possibilité de limiter le temps que vous passez avec elle. Il n’y a rien de mal que votre conjoint aille seul à certaines réunions de sa famille, ce qui peut même faire plaisir à votre belle-mère. Ne vous sentez pas obligé(e) d’être présent(e) à toutes les réunions de famille où vous savez qu’elle sera là.

Vous n’avez pas à mentir ou à demander à votre époux(se) d’inventer une raison pour justifier le fait que vous ne puissiez pas être présent à un évènement que vous savez que votre belle-mère va assister. Au lieu de cela, donnez des explications simples. Par exemple, vous pourriez dire quelque chose du genre : « Je n’étais pas d’humeur à sortir. » Les mensonges ne feront que compliquer votre relation avec elle.

Essayez de déterminer avec votre conjoint les évènements que vous pourrez ne pas assister, car votre présence à certains d’entre eux peut être importante pour lui (ou elle). Toutefois, vous avez aussi la possibilité de lui expliquer que vous n’avez pas envie d’aller à un certain évènement. Une bonne relation repose non seulement sur la communication, mais aussi sur le compromis.

Discutez avec votre conjoint

En lui parlant des problèmes que vous avez avec sa mère, vous pourrez les gérer plus facilement. Spécifiez ce que vous trouvez difficile à gérer et demandez-lui son aide s’il remarque que ces choses se produisent à l’avenir.

Essayez de mentionner ce que vous ressentez plutôt que ce qu’elle fait. Vous n’avez pas besoin de la vilipender. Tout ce que vous avez à faire, c’est de simplement expliquer que vous avez du mal à gérer les choses avec elle.

À titre d’exemple, vous pouvez dire : « Quand ta mère se présente ici à l’improviste, j’ai l’impression que mon espace personnel est envahi et cela me rend anxieuse. »

Il se peut que votre conjoint se mette sur la défensive ou se sente mal à l’aise de parler des problèmes que vous avez avec sa mère. Dans ce cas, essayez de ne pas faire monter la tension. Restez calme et expliquez-lui votre point de vue avec compassion et gentillesse. Aussi, assurez-vous de donner à votre partenaire l’espace dont il (ou elle) aura besoin pour réfléchir à ce qui a été dit et rappelez-lui que vous l’aimez.

Définissez vos principes

Au lieu de commencer à l’ignorer ou à l’éviter du jour au lendemain, fixez des limites qui vous permettront de construire une relation à la fois plus saine et plus sure. Essayez de déterminer ce qui vous agace et de fixer des limites raisonnables à votre relation. Vous pouvez voir quelques exemples ci-dessous.

Si la maman de votre conjoint donne son opinion sur toutes vos actions, vous pouvez lui demander de réduire les conseils qu’elle vous donne. Par exemple, vous pourriez lui demander de ne pas vous dicter la façon dont vous devez éduquer vos enfants ou la façon dont vous devez cuisiner un certain repas à moins que vous ne lui demandiez son aide.

Si elle se sent trop à l’aise pour s’ouvrir à vous au point de vous raconter des drames familiaux ou de vous demander de l’appeler « maman », essayez de lui dire que vous préférez éviter de vous impliquer dans les commérages ou que vous préférez l’appeler par son nom. Proposez d’autres sujets de discussion qui pourraient tous les deux vous intéresser et qui permettraient de fixer les limites de votre relation.

Essayez de vous éloigner physiquement d’elle

Si votre maison n’est pas loin de la sienne, elle pourrait venir plus facilement chez vous à l’improviste. Vous n’êtes pas obligé(e) de vivre à l’autre bout du pays, mais le fait de déménager vers un endroit un peu plus éloigné de sa maison peut vous permettre de faire facilement respecter des limites que vous auriez préétablies.

Déménager est un projet important qui ne doit pas être pris à la légère. Assurez-vous de discuter avec votre conjoint des avantages et les couts du déménagement, au lieu de vouloir simplement déménager pour vous éloigner de votre belle-mère. Elle pourrait faire partie des raisons pour lesquelles vous déménagez, mais pas la seule.

Vous avez des questions sur cet article, et vous souhaitez en savoir plus ?  posez votre question sur notre section « Questions » . Et n’oubliez pas de commenter l’article pour expliquer votre point de vue sur le sujet, que vous viviez cette situation de près ou de loin.

Vous pouvez visiter aussi

  1. ↑https://www.brides.com/story/types-of-difficult-mothers-in-law
  2. ↑https://www.stevepavlina.com/blog/2005/08/dealing-with-difficult-relatives/
  3. ↑https://www.thecut.com/2015/05/ask-polly-can-i-cut-off-my-mother-in-law.html
  4. ↑https://www.psychologytoday.com/us/blog/mate-relate-and-communicate/201311/how-handle-your-monster-in-law
  5. ↑https://www.stevepavlina.com/blog/2005/08/dealing-with-difficult-relatives/
  6. https://fr.wikihow.com/

LA REDACTION

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :