Les transitions au cours de la vie

Les transitions au cours de la vie

Une transition représente une période de changement chez une personne, impliquant des ruptures (pertes des repères) ou des transformations qualitatives plus ou moins importantes dans sa vision du monde, son concept de soi, ses relations, ses statuts et rôles (Cowan, 1991 ; Schlossberg, 2005).

Tout être humain est amené au cours de sa vie à effectuer des transitions plus ou moins marquantes telles qu’un déménagement, la perte d’un proche, l’intégration professionnelle…

La transition ne correspond pas à l’évènement déclencheur mais bien à ce processus de passage d’un état à l’autre, il s’agit du stade intermédiaire se déroulant entre deux situations.

Selon Schlossberg (2005), les transitions peuvent être classées selon leur degré de prévisibilité. Trois types de transition sont identifiés :

▪︎ Les transitions anticipées qui correspondent à des évènements importants et prévisibles auxquels l’être humain devra faire face et pour lesquels il aura pu se préparer (mariage, retraite, devenir parent…). L’entrée à l’école maternelle pourrait être qualifiée de transition anticipée étant donné que celle-ci est planifiable et peut donc être préparée.

▪︎ Les transitions non anticipées sont les évènements soudains, brusques, non attendus caractérisés par peu de préparation pour y faire face (catastrophe naturelle, accident, décès…). Si l’entrée à l’école maternelle n’est pas préparée, elle pourrait être vécue par les enfants comme étant une transition non anticipée.

▪︎ Les transitions « non-évènements » qui renvoient aux évènements attendus qui n’ont finalement pas lieu (ne pas se marier, ne pas être promu, ne pas trouver l’emploi espéré…).

Les périodes de transition constituent des moments sensibles pour le développement de la personne pouvant à la fois entrainer une période de vulnérabilité accrue, mais aussi de potentialités, d’opportunités rendant possible l’émergence de nouvelles habilités cognitives, personnelles…

Lorsque la transition est résolue de manière adéquate, cela offre aussi des ressources d’ajustements qui peuvent aider lors d’expériences ultérieures de transition. Les transitions, bien que se déroulant sur une période de temps déterminée, vont donc s’inscrire à long terme dans le parcours de vie de la personne.

Source :

Schlossberg, N. K. (2005). Aider les consultants à faire face aux transitions : le cas particulier des nonévénements. L’Orientation scolaire et professionnelle, 34, p. 85-101.

Psy Erwing

LA REDACTION

MONPSYCHOMAG est un Magazine de Psychologie qui a pour objectif d'apporter des solutions pratiques à la population à travers la psychologie. Il est constitué des Psychologues du travail, de la santé, de l'éducation, de l'orientation et autres. Suivez nous pour plus d'impact. Le meilleur s'installe en vous.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :