Trois conseils pour se connaître

Trois conseils pour se connaître

Pour se connaître il va nous falloir pour cela apprendre à développer certaines ressources intérieures que nous avons tous, même si nous n’en n’avons pas toujours conscience.

Observer les autres

Avoir une plus grande perception de la personne va nous conduire sur le fait de tirer des conclusions, des intentions et des caractéristiques à partir de simple observations. Nous utilisons tous des suppositions dans ce processus. Seulement voilà cette ressource essentielle peut être subjective car, comme nous l’avons vu elle est faire de suppositions et donc notre observation va se trouver être biaisé, flouté par notre histoire personnelle.

Etre réaliste

C’est une ressource qui ne peut donc être utilisée que si un travail de relation à soi, de connaissance de soi et de pacification de sa propre histoire a été faite. Sans quoi, notre observation risque d’être faite d’interprétation et de supposition, or, nul ne sait mieux que vous-même pourquoi vous faites telle ou telle chose, êtes avec telle ou telle personne, avez tel ou tel besoin.

S’affirmer

S’affirmer et non dominer. S’affirmer signifie s’autoriser à être et non exercer un pouvoir sur l’autre. En s’affirmant on se prend en charge et on communique de manière directe et assurée nos besoins. Il ne s’agit pas d’être agressif, mais de parler avec assurance. Lorsque nous parlons avec assurance, nous défendons notre droit à l’existence, nous exprimons nos pensées, nos sentiments, nos convictions d’une façon directe honnête et appropriée qui respecte qui nous sommes et les autres.

Références

  1. Les mots sont des fenêtres ou bien des murs », livre de Marshall B. Rosenberg
  2. « Pratiquer la bienveillance par l’écoute active et l’empathie ». Xavier Cornette De Saint Cyr
  3. https://www.psychologue.net/articles/se-connaitre-soi-meme-et-connaitre-les-autres

LA REDACTION

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :