Quelles sont les différentes mémoires de l’Homme ?

Quelles sont les différentes mémoires de l’Homme ?
Image illustrative

Le Concept de pensée évolutionniste selon lequel les espèces évoluent au cours du temps remonte à l’Antiquité. Darwin, le Père de la théorie de l’évolution de l’Homme rendu publique en 1850 fait mention d’un processus évolutif des parties, organes, mécanismes et facultés cognitifs dont la mémoire chez l’Homme en tant que vecteur de changement du monde.

Qu’est ce que la mémoire ?

La mémoire fait appel au phénomène de mémorisation qui est le résultat d’un processus biochimique dans lequel les neurones jouent un rôle essentiel. En Psychologie, la mémoire est la faculté de l’esprit d’enregistrer, conserver et rappeler les expériences passées. Il existe une pluralité de Modèle explicatifs du fonctionnement de la mémoire dont le modèle modale.

Que nous dit le modèle modale ?

Le plus influent des modèles structuraux de la mémoire est le modèle modale qui divise la mémoire en trois sous-systèmes : registre sensoriel, mémoire à court terme et mémoire à Long terme. Ce modèle est une synthèse de nombreux résultats expérimentaux et représente la conception dominante de la mémoire humaine dans la Psychologie Cognitive. La mémoire à court terme (MCT) ou mémoire de travail (MT), contient un nombre limité d’éléments, stockés sous forme verbale pendant quelques seconde.

La Mémoire à Long Terme (MLT) ne connait pas en pratique de limites de capacité ou de durée de mémorisation. Pour Atkinson et Shiffrin, la probabilité de mémorisation en mémoire à Long terme dépend uniquement de la durée de présence en mémoire à court terme . Il est difficile de réciter l’alphabet à l’envers lorsque celui-ci a été appris dans l’ordre. Il est difficile d’inverser l’ordre d’une séquence mémorisée comme telle.

Quelles en sont les différentes mémoires distinguées dans le fonctionnement humain ?

La mémoire humaine est indispensable à notre capacité d’enregistrer, de conserver et de rappeler des informations. Comprendre son fonctionnement est également un moyen d’améliorer nos capacités d’apprentissage et de mémorisation. Les différentes mémoires sont interconnectées mais dépendent de régions distincts du cerveau. Lors des processus de mémorisation, différents réseau neuronaux peuvent entrer en jeu. L’information arrive à un neurone, des protéines sont produites et permettent de créer un réseau spécifique de neurones associé au souvenir d’où la plasticité synaptique. Chaque souvenir correspond à une configuration unique de neurones interconnectés dans un vaste réseau. Ainsi, un même événement peut aussi bien faire appel à la zone de la mémoire. sémantique qu’à celle de la mémoire épisodique.

Quelles sont les pathologies dont nos mémoires peuvent être victime ?

La maladie de HUNTINGTON qui est une maladie infectieuse héréditaire neurodégénératives entraînant une altération grave de la mémoire. L’amnésie qui est une perte de mémoire pathologique, elle peut être partielle ou totale, temporaire ou permanente, sélective ou globale Pour comment faire pour améliorer vos fonctions cognitives, se sera à quoi s’attèlera un prochain article éventuellement.

Vous avez des questions sur la mémoire humaine, et vous souhaitez en savoir plus ? posez votre question sur notre section « Questions » . Et n’oubliez pas de commenter l’article pour expliquer votre point de vue sur la performance au travail.

Remi BOAYE

Diplômé en Psychologie Clinique et de la Santé, Conseiller Psychosocial, Rédacteur à MONPSYCHOMAG spécialisé dans les stratégies de boost des capacités mnésiques. Pour me contacter veuillez procéder par ces adresses : Mail : kodjomoudade96@gmail.com Whatsapp : 00228 93373213 Facebook : Kodjo BOAYE

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: