Résultats du test d’estime de soi

DE 0 A 14 POINTS

Votre estime de soi : haute et instable

A priori, vous avez une vraie assurance, beaucoup d’aplomb, de conviction. Vous n’avez pas peur de regarder les gens dans les yeux, de dire tout haut, tout fort, ce que vous pensez, ce que vous voulez. On se dit: « Celui- là, il est sûr de lui ». Vous obtenez beaucoup parce que vous avez conscience de votre valeur et un réel désir de succès ( vous consacrez beaucoup d’énergie à votre autopromotion). Vous ne craignez pas d’entrer en compétition.

Ce n’est pas grave si ça rate, votre confiance en vous-même reste intacte tant que vous pouvez justifier votre échec. Mais, comme vous avez une image très idéale de vous-même, vous êtes aussi très vulnérable face au jugement des autres : vous êtes très sensible aux critiques (vous cherchez toujours à vous défendre et à vous justifier, même sur des choses mineures).

Comment la protéger

Acceptez vos défauts et faiblesses. Comme tout le monde, vous n’êtes pas parfait, alors relativisez. Ne gaspillez pas vos
énergies, n’épuisez pas votre moral pour être au top niveau ou pour « réparer » vos défauts. Vous n’avez pas l’oreille musicale, laissez tomber les cours de piano. Vous ne vous entendez pas bien avec les ordinateurs, revenez au papier crayon. Si vous n’êtes pas très ambitieux, ne vous forcez pas à le devenir.

Quand on s’efforce de réparer un défaut, de développer une capacité pour laquelle on n est pas doué, on peut bien sûr s’améliorer, mais on fait beaucoup d’ efforts pour des résultats qui n’en valent pas la peine. En vous obsédant sur ce qui ne va pas chez vous, vous mette n’est pas parfois à mal votre ego et vous perdez un temps précieux que vous pouvez utiliser plus efficacement en exploitant vos vrais talents.

En revanche, en vous focalisant sur vos seules qualités, vous brossez votre ego dans le bon sens du poil et vous avez de plus grandes satisfactions. Vous ne perdez plus votre temps à vous tracasser pour vos erreurs et vous ne réagissez pas émotionnellement chaque fois que quelqu’un vous fait une réflexion ou un reproche. Au fond de vous, vous savez que vous êtes capable de faire face et de rebondir en toutes circonstances.

DE 15 A 29 POINTS

Votre estime de soi : haute et stable

Au fond, vous avez une très bonne image de vous, ni trop haute (vous ne croyez pas que les choses vous sont dues), ni trop basse (vous n êtes pas paralysé par le trac ou la peur de l’échec). Vous connaissez votre vraie valeur et vos limites. Du coup, vous n’en faites jamais trop ni trop peu. Vous savez jusqu’ où vous pouvez aller, les risques que vous pouvez prendre, quand vous devez décrocher.

Vous obtenez beaucoup parce que vous ne vous racontez pas d’histoire et que vous ne trichez pas avec les autres (vous n’avez pas besoin d’être « exceptionnel» ou partait pour être apprécié et respecté). Une assez bonne stabilité émotionnelle aussi: vous êtes peu sensible au qu’en-dira-t-on et vous prenez les critiques et les compliments des autres pour ce qu’ils sont (constructifs, hargneux, bienveillants, intéressés…).

Comment l’entretenir

Revivez vos succès. L’estime qu’on a pour soi varie forcément en fonction des circonstances. Vous avez un creux de forme, des problèmes dans votre couple ou dans votre travail, vous devenez vulnérable: vous vous aimez moins que d’habitude. Votre ego est trop souvent malmené pour une raison ou une autre (par exemple, vos talents et vos mérites
me sont pas appréciés à leur juste valeur) : vous vous mettez à douter.

Vous vous tracassez pour les erreurs que vous avez pu commettre. Les réflexions désagréables, les critiques et les reproches (ceux des autres comme ceux que vous vous faites à vous-même) deviennent plus << accrocheurs et risquent de vous >> si vous ne faites rien pour compenser. Comment? En vous repassant régulièrement le film de vos succès des dernières semaines ou des derniers mois.

Pensez à tout ce que vous avez fait de bien, les choses importantes comme les petites. Revivez tous les moments où vous vous êtes senti performant, envié, apprécié. Et célébrez-les aussi (même si vous l’avez déjà fait). Invitez un bon copain ou une bonne copine pour aller faire un gueuleton, sortez vos vieux amis et une bouteille de champagne. Revivre ses succès, se faire plaisir, faire plaisir autour de soi, c’est le meilleur moyen pour entretenir son estime de soi.

DE 30 A 44 POINTS

Votre estime de soi : basse et stable

Avez-vous été « démoli » des parents dévalorisants qui par vous serinaient. Tu es ridicule (idiot, incapable, bon à rien…), « Je ne peux pas te faire confiance (compter sur toi…) »? Est-ce le fait d’être une femme? Vous avez beau faire jeu égal avec les hommes (souvent mieux), dans votre tête, vous êtes toujours le deuxième sexe. On vous a appris l’humilité, la modestie, à ne pas la ramener.

Ou encore, avez-vous été traumatisé par un gros échec? En tout cas votre estime de soi aujourd’hui est plutôt basse. Vous pensez que vous ne valez pas grand-chose (humainement) et vous attribuez plus souvent vos succès à la chance ou à l’indulgence des autres qu’à vos propres mérites. Peur de ne pas être à la hauteur, vous laissez souvent passer les chances que vous offre la vie (vous ratez ou vous renoncez).

Comment la renforcer

Commencez par arrêter de vous dévaloriser. Quand vous rendez un travail, ne le présentez pas en disant « ]ai fait ce que j’ai pu ». Ou, plus subtilement dégradant: « Un autre aurait sans doute fait mieux. » Les gens se demandent sils ne feraient pas mieux de vous éviter car, en vous dévalorisant, vous les dévalorisez (« Vous êtes vraiment nul d’avoir choisi un nul comme moi ») et vous renforcez limage négative que vous avez de vous-même.

En revanche, respectez-vous, les autres vous respectent. Ils vous écoutent plus attentivement, vous prennent au sérieux. Vous devenez plus crédible, plus « méritant». On ne vous matraque pas chaque fois que vous faites une gaffe. Et quand vous avez un message important (augmentation, promo…) ou une idée à faire passer, on vous prête une oreille plus bienveillante. Résultat: beaucoup plus de gratifications tangibles et de satisfactions effectives qui vous dopent l’ego et font remonter votre propre estime de soi.

45 POINTS ET+

Votre estime de soi : basse et instable

Est-ce le fait d’une enfance particulièrement difficile (abandon parental, expériences physiques et/ou psycho logiques traumatisantes) ? Ou les séquelles d’une différence personnelle perçue depuis longtemps comme une infériorité (« défaut » esthétique, appartenance à une minorité socioculturelle, à un milieu défavorisé, etc.) ? Ou encore, un grave échec (professionnel, sentimental) dont vous ne vous êtes toujours pas remis?

En tout cas, aujourd’hui, votre estime de soi est à la fois très basse (vous ne vous sentez pas vraiment digne de considération ni de respect) et très fragile (vous êtes dépressif, phobique ou vous risquez de le devenir): vous êtes dans une spirale de l’échec.

Comment la réparer

Dans votre état actuel, vous ne pouvez pas espérer vous réparer» tout seul, vous avez besoin d’être aidé psychologiquement (par un thérapeute). Mais, en attendant de consulter, commencez par éliminer vos propres messages négatifs. La vie est ainsi faite que tous les jours, nous sommes bombardés de messages négatifs. Enfant, vous avez été soumis aux jugements défavorables de votre entourage. Adulte, vous subissez comme tout le monde des critiques et des reproches.

Tous ces messages négatifs, actuels ou passés, vous programment pour penser et agir en fonction de la bonne ou de la mauvaise opinion que les autres vont ou peuvent avoir de vous. Vous les avez intégrés sous la forme de commandements. Obligez-vous à en faire une liste aussi complète que possible: « Je devrais…/Je ne devrais pas…», Il faut que je…/Il ne faut pas que je… « , Je suis obligé de…/Je dois… ».

Quand vous avez terminé, remplacez « devrais» par « pourrais », « Il faut que je… » par « Je pourrais…» et « Je dois…» par «Je souhaite…». Ensuite, vous pouvez faire un tri. Gardez tout ce qui correspond a vos propres valeurs, à vos convictions, ce qui est bon pour votre cote d’amour personnel, Jetez le reste. En éliminant vos propres messages négatifs, vous échappez aux tentatives de manipulation des autres et à vos propres tentatives (inconscientes) d’autosabotage.

Au delà de ces explications, si vous avez des inquiétudes, ou des questions et que vous aimeriez rencontrer un psychologue, cliquez ici

%d blogueurs aiment cette page :