Voici trois activités à faire à l’occasion de ce 12 Avril, journée internationale des enfants en situation de rue

Voici trois activités à faire à l’occasion de ce 12 Avril, journée internationale des enfants en situation de rue

Tout enfant a droit à l’amour et à la sécurité. Ceci est également valable tant pour les orphelins que pour les enfants en situation de rue. Si, dans notre entourage les gens catégorisent ces enfants en personnes dangereuses, des associations de personnes de plus en plus émergentes continuent à œuvrer pour le bonheur et l’épanouissement de ces enfants. Dans cet article, nous allons vous présenter quelques activités que vous pourriez faire pour venir en aide à ces enfants en ce jour.

Qu’est-ce qu’un enfant en situation de rue ?

Vous les verrez sillonner les plages, les marchés ou les feux rouges en quête d’argent ou vous les verrez guettant vos moindres faits et gestes à l’affut de la moindre occasion pour pouvoir vous piquer votre portemonnaie. Ils ont une allure dangereuse, vous les catégorisez alors de danger et vous dépêchez de vous éloigner ou de changer de route dès que vous les voyez. Mais ne vous méprenez pas: ce sont à la base juste des enfants!

Nous utilisons le terme « enfants de la rue » ou « enfants liés à la rue » pour décrire les enfants qui :

  1. Dépendent de la rue pour vivre et/ou travailler, soit seul, soit avec d’autres enfants ou membres de la famille
  2. Ont un lien fort avec les espaces publics (par exemple les rues, les marchés, les parcs, les gares routières ou ferroviaires) et pour qui la rue joue un rôle essentiel dans leur vie quotidienne et leur identité. Ce groupe plus large comprend les enfants qui ne vivent ni ne travaillent dans la rue mais qui accompagnent régulièrement d’autres enfants ou des membres de leur famille dans la rue.

En d’autres termes, les « enfants de la rue » sont des enfants qui dépendent de la rue pour leur survie – qu’ils vivent dans la rue, travaillent dans la rue, aient des réseaux de soutien dans la rue ou une combinaison des trois. Cependant, le terme « enfants de la rue » ayant un sens un peu définitif, nous préférons utiliser le terme « enfants en situation de rue » pour montrer que bien qu’ils vivent ou sont dans la rue, ce n’est pas là leur destination définitive.

Les enfants en situation de rue sont souvent en état de grande précarité sociale. Ils vivent de mendicité, de vol ou de la vente d’objets récupérés dans les principales déchetteries de la ville.

Dans la majorité des cas, cela est lié à des conflits familiaux, dus le plus souvent au remariage des parents ; d’autres sont orphelins, d’autres encore cherchent tout simplement à fuir un cadre familial devenu trop coercitif ou entaché de violences de toutes sortes.

Nous avons constaté que les enfants peuvent également migrer vers la rue pour d’autres raisons, notamment :

  • abus sexuel, physique ou émotionnel,
  • urbanisation,
  • VIH/SIDA,
  • être contraint à une activité criminelle,
  • être rejeté de sa famille pour des raisons dites « morales »,
  • problèmes de santé mentale,
  • abus de substance,
  • orientation sexuelle ou identité de genre.

Pourquoi doit-on aider les enfants en situation de rue ?

  • Ces enfants subissent des violences dans la rue vue qu’ils sont livrés à eux-mêmes
  • Ces enfants sont la cible des agresseurs
  • Ces enfants peuvent être recrutés dans des gangs
  • Ces enfants peuvent devenir toxicomanes
  • Ces enfants peuvent souffrir de problèmes de santé mentale alimentés par les soucis auxquels ils doivent faire face seuls
  • Ces enfants sont punis par un système juridique qui a un effet discriminatoire sur le fait d’être sans abri ou non enregistré à la naissance
  • Ces enfants ne méritent pas d’être dans la rue et livrés à eux-mêmes

Voici quelques idées de choses à faire pour venir en aide aux enfants en situation de rue

  • Les aider par le biais d’une ONG: cas de Halsa International

Créée en 2012, Halsa International est une ONG qui a pour mission le retrait progressif des enfants en situation de rue de la rue et leur renvoi dans une famille aimante, qu’elle soit leur famille d’origine (après un long travail avec les parents) ou une famille d’accueil. Elle procède en enquêtes de terrain, ce qui la rapproche de la réalité de ces enfants et organise périodiquement avec eux des activités de détente et de récréation. Puisque leur but est la réhabilitation tant familiale que professionnelle de ces enfants, l’ONG offre aux enfants des séances de formation pratique ou théorique de remise à niveau afin que ces derniers soient prêts au moment de leur réinsertion.

Ce 12 Avril, l’ONG organise comme de tradition des activités en faveur de ces enfants. Cependant, Halsa International œuvre tout le reste de l’année pour enlever le voile qui couvre la nature des enfants en situation de rue, elle entend par là que tout le monde puisse arriver à les voir tels qu’ils sont réellement : des enfants qui ont besoin d’aide et qui ont les mêmes droits que tout autre enfant. Le siège de L’ONG est à Lomé, au quartier Klikamé. Vous avez la possibilité b de faire des dons en nature comme en espèces à l’adresse de ces enfants, et ce le 12 Avril 2022 comme tous les autres jours de l’année !

  • Projet  » Un pas dans la rue  »

Une initiative de l’association CUEHA (Cœurs Unis pour une Enfance HArmonieuse), le projet  » Un pas dans la rue  » vise essentiellement à briser les barrières qui ont tendance à se créer entre les enfants en situation de rue et nous. Le projet se déroulera le 13 Avril 2022 et réunira les enfants des plages de Lomé et leurs environs. Cette activité a pour but de faire naître un sourire sur le visage de ces enfants, tout en les encourageant à s’exprimer sur leur vie quotidienne, besoins et souhaits.

En outre, ce Pas dans la rue est une occasion de réajuster le savoir populaire sur les enfants en situation de rue et d’attirer l’attention de tout un chacun d’entre nous aussi bien que du gouvernement sur les besoins primaires de ces enfants, sur leurs droits fondamentaux, notamment l’accès à tous les services essentiels. Vous pouvez contribuer au projet en faisant des dons en espèces ou en vivres ou tout simplement être présent ce mercredi 13 Avril ! Plus d’informations ? Cliquez ici ou devenez directement membre de l’association dès maintenant!

  • Projet  » Pâques pour les enfants en situation de rue  »

Pâque pour les enfants en situation de rue.

Les fêtes sont une énième occasion où les enfants en situation de rue sont mis en marge et ils se sentent seuls. C’est dans ce sens que la communauté My Hope is in Jesus a tenu à mettre un peu de joie dans le cœur de ces enfants à l’occasion de la Pâques.

<<Nous menons des actions pour venir en aide à ces enfants( soutiens alimentaires et matériels). Nous organisons une collecte de dons pour offrir à ces enfants une belle fête de Pâques ce 17 Avril.>> dixit Emmanuel APEDJINOU, l’initiateur du mouvement My Hope is in Jesus.

Vous êtes chrétien ou pas et vous aimeriez contribuer à la collecte de dons, participer de quelque façon que ce soit ou avoir plus d’informations ? N’hésitez alors pas, cliquez ici. Vous pouvez faire une différence quel que soit le montant de votre don. Shalom!

Nous voici à la fin de l’article. Nous espérons que vous avez eu un regard nouveau sur la nature des enfants en situation de rue et que vous avez trouvé parmi ces trois activités celle qui sera votre canal pour aider ces enfants. N’oubliez non plus pas que votre geste peut être juste un sourire à leur adresse lorsque vous les rencontrerez de nouveau ou le fait de changer le regard de votre entourage vers eux. Ce sont des enfants comme les autres, contraints de faire des choses pour survivre mais juste des enfants comme tout autre enfant qu’on connait dans notre entourage et qui ont eu moins de chance. Témoignez leur tant que vous pouvez un peu d’amour, cela fera une différence.

Dites nous en commentaire si vous avez d’autres activités que vous aimeriez proposé à l’adresse des enfants en situation de rue. Que le meilleur s’installe en vous !

Candide SOSSOU

Hello chers lecteurs. Je suis Sossou Essi Candide, psychologue du travail et des organisations en formation. En parallèle je suis une jeune écrivaine, maman de Je Vais Bien. Je pense que vivre en société implique beaucoup de choses auxquelles beaucoup de gens ne sont pas initiés. Parmi ces choses figurent le fait de se connaitre soi-même et de connaitre les autres. Et si nous nous initions ensemble !? Rendez-vous chaque mardi dans la rubrique CONNAISSANCE DE SOI ET DES AUTRES, sur le site MONPSYCHOMAG. Je serai ravie d'interagir avec vous sur n'importe quelle question qui vous préoccuperait à ce sujet. A bientôt!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :