Comprendre le déplacement et le déni

Les mécanismes de défense désignent en psychanalyse et chez Freud les procédés inconscients employés principalement par le Moi dans différentes organisations psychiques comme les névroses. Dans cet article, nous allons nous intéresser à deux mécanismes de défense : le déplacement et la projection

Le déplacement

Le déplacement, c’est le transfert que l’on fait de nos sentiments (issus d’un incident) à quelqu’un (ou quelque chose) qui n’est pas lié à l’incident. Supposons qu’un de vos amis vous a mis en colère au cours d’une sortie. Lorsque vous rentrez, vous déversez votre colère sur un objet ou votre petit frère qui n’est pas lié à ce qui vous est arrivé. C’est cela, le déplacement.

La projection

La projection, c’est le fait de voir en d’autres des caractéristiques négatives de soi, caractéristiques que l’on se refuse d’admettre.
Tiens! Ne vous est-il pas déjà arrivé de penser que vous n’êtes pas impulsif et que ce sont les autres qui le sont ou que ce sont les autres qui sont de nature jaloux et que vous, vous ne l’êtes pas?

ATTENTION!

Avec le déplacement, on pourrait causer du préjudice à quelqu’un qui n’est pas en rapport avec ce qui nous arrive (un innocent). Avec la projection, on risque de se croire parfait et de ne pas s’accepter tel qu’on est avec nos défauts.

Cet article t’a intéressé et t’a permis de comprendre ces mécanismes de défense en psychologie? Partage tes réactions en commentaires.

Je suis Pierrot AMEZIAN, psychologue clinicien et de la santé en formation. Pour moi, tout se joue dans notre tête, alors j’estime que notre santé psychologique est tout aussi importante que notre santé physiologique. Suivez-nous car nous sommes là pour installer le meilleur en vous Nous sommes MONPSYCHOMAG.
Posts created 6

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :