Quand les psychologues parlent du délire

Quand les psychologues parlent du délire

Hello, chers lecteurs de MONPSYCHOMAG. Nous espérons que ce nouvel article vient vous trouver en pleine forme. Il existe une expression ou mieux un terme que nous utilisons très souvent pour exprimer notre stupéfaction face à un fait ( c’est du délire […]) ou quand nous constatons une incohérence dans les propos d’un individu (il/elle délire[…]) : Vous l’avez deviné, il s’agit bien du « délire« . Mais de quoi s’agit il exactement ? Qu’est ce que les psychologues désignent par ce terme ?

Qu’est-ce que le délire ?

Le délire, selon les psychologues, est une croyance inébranlable et irréductible en une conception fausse de la réalité. C’est un ensemble d’idées dites « délirantes ». Ces idées sont donc des croyances figées qui ne changent pas, même face à des évidences qui les contredisent. En guise d’exemple, on qualifiera de délirantes les idées d’une personne qui croit fortement qu’elle peut soulever une voiture alors qu’objectivement cela lui est impossible. Le plus souvent, les idées délirantes portent sur plusieurs thèmes ou sujets : il peut s’agir de la religion, le soma, la persécution, la mégalomanie … Ainsi il existe plusieurs types d’idées délirantes.

Quels sont les types d’idées délirantes ?

Comme dit plus haut, il existe plusieurs types d’idées délirantes. Cependant dans cet article, nous ne nous arrêterons que sur trois types et qui sont souvent rencontrés en Afrique:

  • les idées délirantes de persécution : la personne croit à tort que tout le monde lui veut du mal, que son entourage veut le « persécuter ».
  • les idées délirantes mégalomaniaques : la personne croit à tort qu’elle a des capacités ou des pouvoirs extraordinaires. Elle peut se prendre pour un personne dans les _DC comics, SpiderMan par exemple.
  • les idées délirantes à thème religieux : L’individu croit à tort qu’il est Dieu ou son envoyé afin de sauver le monde. Il peut se prendre pour Jésus-Christ et se mettre sur une croix, se torturer et croyant que comme Jésus-Christ, il ressuscitera le troisième jour.

Toutefois, il est important de noter que lorsque les idées délirantes persistent et durent plus d’un mois, l’individu devient un malade mental. Il aura besoin donc d’une prise en charge par les professionnels de santé mentale que sont les psychologues, les psychothérapeutes et les psychiatre.

Vous avez des questions sur cet article, et vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à poser votre question sur notre section « Questions » . Et n’oubliez pas de commenter l’article pour expliquer votre point de vue sur le sujet, que vous viviez cette situation de près ou de loin.

A bientôt !

Pierrot AMEZIAN

Je suis Pierrot AMEZIAN, psychologue clinicien, de la santé et neuropsychologue en formation. Pour moi, tout se joue dans notre tête, alors j’estime que notre santé psychologique est tout aussi importante que notre santé physiologique. Suivez-nous car nous sommes là pour installer le meilleur en vous Nous sommes MONPSYCHOMAG.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :