Comment arrêter de faire pipi au lit ?

Comment arrêter de faire pipi au lit ?
Image illustrative

En Afrique, bon nombre de comportements dits « anormaux » et souvent perçus culturellement comme une/des malédiction(s) sont sources de grandes souffrances chez les personnes victimes et leur entourage. Ce qui ne devrait pas être le cas. Je vous espère confortablement devant votre appareil de lecture pour cette nouvelle aventure de santé bien-être dans MONPSYCHOMAG. Aujourd’hui je vous parles d’une maladie, d’un trouble dans mon jargon comme nous avons l’habitude de l’appeler : l’énurésie ou trouble du contrôle sphinctérien.

Eh oui ! comme vous l’avez si bien lu, faire pipi au lit n’est pas forcément une malédiction. Il peut tout simplement s’agir d’un trouble ou d’un fonctionnement inapproprié des sphincters. La forme la plus connue est l’énurésie nocturne et touche généralement les jeunes garçons et représente près de 80% d’enfants atteint.

L’énurésie peut être considéré comme un manque de contrôle sur les sphincters. Ce sont des muscles situés au niveau de l’appareil urinaire et qui se contractent sous l’effet du passage de l’urine dans la vessie et qui va empêcher l’urine de s’écouler à l’extérieur (mécanisme normal). Chez l’enfant ou le sujet atteint d’énurésie, tout se passe comme si durant le sommeil, le passage de l’urine dans le canal urétral ne provoque pas cette fermeture automatique du sphincter ce qui permet à l’urine de s’écouler à l’extérieur sans aucun contrôle. Maintenant, vous comprenez le mécanisme physiologique qui sous-tend ce fonctionnement.

Commandez vos travaux de reprographie au 0022892231034

Quand parle-t-on alors de maladie ou de trouble ?

On le qualifiera de trouble lorsque : faire pipi est constaté de manière répété aux endroits inappropriés et ceci après l’âge où on (son entourage et/ou sa famille) s’attend que l’individu sache disposer de ses urines comme le font la plus part des enfants de son âge. Ce sont ces deux éléments qui permettent de le définir comme un trouble. Généralement c’est l’entourage qui décide car devenu dérangeant, il souffre de ce comportement de l’enfant et part à la recherche de l’aide ou des solutions pour résoudre ce problème.

Quels sont les critères diagnostiques ou les éléments d’évaluation qui peuvent vous permettre de le coter de trouble depuis chez vous. Deux grand manuel diagnostique utiliser en psychologie et reconnu dans le monde, relatent ces critères: la CIM 10 de L’OMS et le DSM IV. Mais ici je vais plus aborder les critères selon le DSM IV qui se veut plus souple. Il s’agit de :

  • l’âge chronologique et mental de l’enfant qui doit être à 5 ans minimum, la fréquence d’émission de ces urines qui est de deux (2) fois par semaine ou plus pendant au moins trois (3) mois consécutif,
  • tenir compte de sa variabilité car elle va d’un enfant à un autre (une fois par mois à plusieurs nuit),
  • vérifier si le caractère énurétique est involontaire ou délibéré.

Ce dernier critère me permet de vous tirer la sonnette d’alarme car il peut s’agir aussi d’un acte volontaire de votre enfant qui le fait sciemment pour attirer votre attention sur quelque chose ou manifester son désagrément. On dit que parfois il est révélateur d’un problème. Si votre enfant est énurétique, ou fait pipi au lit, ce n’est pas la fin du monde. Ca se traite.

Comment s’y prendre pour le traiter ?

Cela ne relève pas des tisanes ou du charlatans du quartier ou du village mais tout simplement d’une question d’éducation que les spécialistes psychologues de la santé et de l’enfant maîtrisent mieux

Pour plus d’informations n’hésitez pas à nous contacter sur MPM Afrique votre magazine africain de psychologie. Et n’oubliez pas de vous abonner gratuitement, si vous ne l’avez pas encore fait, pour recevoir nos publications en exclusivité.

Magnim ASSIOU

Je suis Fulbert ASSIOU, Diplômé en Psychologie Clinique et de la Santé, Conseiller psychosocial au JADE pour la vie, Animateur programme point d'écoute jeunes, Auteur sur MONPSYCHOMAG. Convaincu que le bien-être de l'homme passe par son bien-être mental et psychologique, je vous invite à me suivre chaque jeudi dans la rubrique "Santé et bien-être" qui prend en compte tous les aspects de notre vie. Voulez-vous des conseils, des astuces pour vous sentir bien sur tous les plans ? N'hésitez pas à m'écrire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :