Comment faire une décharge psychologique ?

La gestion du trop plein émotionnel est l’une des préoccupations de l’homme. Depuis quelques années, des méthodes pour faire à nos problèmes psychologiques transitoires ont émergé. Au rang de celles-ci on note l’Emotional Freedom Technique, l’Eye Mouvement Desentization and Reprocessing, la Technique d’identification des peurs inconscientes, les Neurofeedback. Cependant, nous allons découvrir dans cet article, deux techniques de décharge pour votre bien-être psychologique ( l’EFT et le Tipi ).

  1. LEmotional Freedom Technique

À la croisée des chemins de l’autohypnose, la pensée positive et de l’acupression, l’EFT, débute par une verbalisation des difficultés afin de permettre la reconnaissance du problème et se concentrer sur les émotions révélées par cet énoncé, pour mieux les gérer (Gagos). Pour se libérer d’une phobie canine par exemple, revivre l’attaque du chien n’est pas nécessaire, c’est une méthode douce qui n’a pas besoin de raviver les souvenirs traumatiques : nous nous branchons sur le court circuit pour le dissoudre ».

En clair on ne se concentre pas sur l’agression mais sur la peur irrationnelle qui en découle. Ce qui peut donner, pour la phobie des chiens : « Même si j’ai peur des chiens je n’aime et je n’accepte complètement. » Aussi cette technique vise à soulager des douleurs physiques Ponctuelles, à régler des troubles du comportement ; elle consiste entre autre à tapoter du bout doigts les points d’entrée des méridiens énergétiques du visage et du haut du corps ; ceux là même utilisés en acupuncture tout en répétant cette phrase en rapport avec le problème à traiter : « Même si j’ai le problème X, je n’aime et je n’accepte complètement. »

2. Traquer les émotions dans le corps

La TIPI offrirait ainsi une seconde charge à notre mécanisme d’auto-nettoyage émotionnel. Soit en lâchant prise en direct, au moment où la colère prend le dessus ou quand la peur s’empare à vous. Gorge sèche, jambe en coton, estomac noué, palpitant qui s’emballe. Les émotions perturbantes comme la colère, la peur, la honte laissent des traces dans le corps. Plutôt que de respirer un grand coup ou d’aller marcher un moment, Luc Nicon suggère de fermer les yeux et de ne rien faire, pour laisser passer l’orage et retrouver une humeur au beau fixe. « Il faut accepter d’être le spectateur de ce qui se passe dans son corps, de laisser ses sensations faire ce qu’elles veulent. »

La relaxation participe activement à la décharge psychologique pour le plein épanouissement.

Un commentaire pour “Comment faire une décharge psychologique ?

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :