Connaître un colérique en 4 points

Se connaître est un exercice qui n’est toujours pas facile comme on l’entend. Découvrons des pistes pour partir à la découverte de soi et des autres. Qui est un colérique ? Comment vivre avec lui ?

Sa valeur dominante

Toujours en mouvement, il a besoin des tensions pour se sentir vivre. C’est ce qui lui permet de sortir le meilleur de lui-même. Il manifeste souvent des réactions émotionnelles fréquentes et très vives (il pique des crises pour rien). Optimisme, bonne humeur, il manque souvent de retenue. N’hésitant jamais, il décide rapidement. Il n’admet pas que qu’il peut se tromper. Il est souvent un meneur.

Sa force

Socialement, il doute de rien (tout lui est possible, il ne voit pas d’obstacle…) Du coup, il réussit souvent (au culot, en surprenant, en intimidant…) là où d’autres n’oseraient même pas essayer.

Pour se donner à fond

En apparence, il est un battant, armé pour la compétition. Mais ses succès doivent toujours beaucoup à la chance ou à la faiblesse des autres. Il n’est pas patient (Il décide et agit vite parce qu’il ne sait pas attendre). Il n’est pas prudent (Il prend des risques inutiles).

Comment se comporter avec un colérique ?

« Mettez vos gants », car il déteste être contrarié. Évitez des rapports de force avec lui. Loin de l’abattre, les désaccords et conflits le stimulent et lui permettent d’imposer encore plus son autorité. Alors, ne lui proposez jamais quelque chose qui ressemble à un choix radical, à un ultimatum, ou à une menace.

Je suis Kevin DAH. Psychologue du travail et des organisations (M2), Conseiller d'orientation, Community Manager, Blogueur, Rédacteur à Elitedafrique. Je reste toujours convaincu que tout individu a quelque chose de bon en lui. Le plus important est de trouver cette chose et l'activer.
Posts created 73

Un commentaire pour “Connaître un colérique en 4 points

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :