Comment exprimer sa colère sans violence ?

Lémotion est une réaction normale de notre organisme face aux stimuli de l’environnement. La colère est l’une des émotions de bases (colère, peurtristessedégoûtsurprisejoie). Nous sommes content quand nous ressentons les agréables (joie par exemple) cependant nous cherchons à éliminer les émotions négatives telles que la colère, la tristesse, la peur, le dégoût, et autres.

Refuser de manifester une émotion peut être nocif pour notre organisme. Le saviez-vous ? Les émotions, négatives qu’elles soient ont leur rôle à jouer. Par exemple : la peur n’est juste qu’un signal de l’organisme qui nous alerte de la présence d’un danger. Et donc à l’écoute de la peur, il faut prendre des mesures.

Le dégoût est là par exemple pour protéger l’organisme des choses qu’il n’aime pas. Voyez-vous, l’importance des émotions ? L’émotion qui retient notre attention pour vous est la colère. Elle est une émotion normale mais mal aimée. La société nous a appris à l’éviter.

La religion nous dit par exemple que c’est un péché. On a tendance à éviter la colère au lieu de l’exprimer. Nous devons exprimer correctement notre colère mais de manière non violente. Ici le problème n’est pas la colère mais son expression. Dans cet article, vous pouvez lire des techniques pratiques qui vous permettront d’exprimer la colère librement et de manière non violente.

1-Le jeu de l’humour : Quand les situations de colère viennent, imaginez comment les choses devraient se dérouler dans un monde parfait. Ensuite verbalisez-les et en faire une blague.

Ex: Je suis dans une longue fil d’attente au restaurant et ça m’énerve.

Jeu d’humour : Il devrait exister un bouton qui annule la fil d’attente au restaurant.

2-Utiliser les MESSAGES-JE : Quand vous êtes énervé, au lieu d’indexer l’autre, dites :Je suis énervé, je suis fâché (e), je suis en colère. Au lieu de : tu m’énerves, tu es dingue, tu es malade…

Cette technique vous permet d’accepter la colère et d’être ami avec elle. Être conscient (e) qu’on est en colère en disant : je suis en colère est une première étape pour vous aider à diminuer les conséquences désastreuses qui pourraient s’en suivre.

3-Changer son point de vu : Lorsque vous êtes énervé, considérez le positif plutôt que le négatif, ce qui est agréable plutôt que ce qui ne l’est pas.

Ex: Je m’énerve lorsque je suis trompé. Mais au moins j’ai la chance d’avoir les relations.

4-Quand vous êtes énervé, considérez la situation comme le fruit d’un hasard ou ce qui n’est pas fait exprès : L’intensité de la colère est fonction de l’intentionnalité avec laquelle on appréhende ce qui nous a énervé.

Ex: si un ami renverse ton plat préféré

Énervement léger : c’est juste un geste maladroit, ça peut arriver à tout le monde.

Énervement moyen: il aurait pu faire attention.

Rage : je suis sûr qu’il l’a fait exprès.

Considéré que les autres agissent expressément pour nous nuire est le plus sûr moyen pour fulminer de colère.

5-Soyons des philosophes : Répétons ceci, nous ne vivons pas dans un monde idéal mais dans un monde réel. Eh oui tout ce que nous aurions aimé ou souhaité ne se produiront jamais comme voulu.

Voilà cinq techniques pratiques que vous pouvez pratiquer pour vivre votre colère de façon positive. Mais si ça ne vas pas, rencontre un psychologue pour bénéficier d’un accompagnement ou une autre personne assermentée à te suivre.

Je suis Kevin DAH. Psychologue du travail et des organisations (M2), Conseiller d'orientation, Community Manager, Blogueur, Rédacteur à Elitedafrique. Je reste toujours convaincu que tout individu a quelque chose de bon en lui. Le plus important est de trouver cette chose et l'activer.
Posts created 73

Un commentaire pour “Comment exprimer sa colère sans violence ?

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :